22.2.13

Tandis que ça rince...

Une à deux fois par mois en moyenne, je viens camper quelques jours à l'atelier.
Souvent A. m'accompagne.

C'est moyennement confortable au niveau du couchage mais j'aime beaucoup ces petites parenthèses qui rompent mon quotidien parisien et me rappellent l'époque bénie où c'était un lieu que je ne partageais encore avec personne.

Je veux dire avant que ça ne devienne l'Atelier de L'Oeil de l'Esprit.

Je crois que beaucoup seront d'accord avec moi si je dis que le plus difficile pour la création c'est le temps fractionné ; deux heures ici et là dans la semaine ne valent pas une journée, c'est bien connu.

Rien d'aussi précieux donc que quelques journées coupée du monde pour travailler.

Et, en ce moment, j'en ai bien besoin car je prépare l'exposition du Fort Napoléon à la Seyne-sur-Mer.
Le lieu, un ancien fort comme son nom l'indique, est vraiment vaste et pour la première fois ma série Une femme française en Orient sera présentée au public dans sa totalité.

55 photographies. 

© Jean-Christophe Vila*

C'est assez motivant mais, du coup, il y a pas mal de tirages à faire d'ici le mois de mai et j'ai commencé tranquillement pour ne pas tout faire dans l'urgence en m'angoissant au dernier moment.

Par ailleurs, seront exposés les polaroïds originaux de Journées tunisiennes et, exceptionnellement, nous avons choisi de montrer aussi des pièces plus intimes, des planches-contacts, des carnets de notes etc et en faire la sélection occupe déjà une partie de mon temps.

Comme on sait, en argentique, tout est un petit peu long.
Mes séléniums de ce matin ont fini de rincer.
J'y retourne.


Une femme française en Orient
Galerie du Fort Napoléon
83500 La Seyne-sur-Mer
Exposition du 17 mai au 29 juin 2013

*Avec l'aimable autorisation de l'artiste

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire