25.2.13

La Mongolie au Musée Albert Khan

Hier dimanche, tant qu'à affronter encore une rude journée de froid, nous allons au Musée Albert Khan voir les autochromes sur la Mongolie.   ***
Je craque pour ce petit musée qui montre souvent des vitrines remplies d'objets délicieux comme la valise conçue par Louis Vuitton pour les autochromistes - est-ce ainsi qu'on dit ? - avec, en plus des fioles et des alvéoles pour ranger les plaques de verre, le kit pique-nique, ses assiettes et sa gamelle en alu.
La sophistication d'un autre temps, avant que Vuitton ne soit presque totalement réduit à un sigle publicitaire, légèrement vulgaire, au bras des japonaises et des parvenues.

Bref, revenons-en à notre cher Albert et à la Mongolie.


72 autochromes  - des reproductions numériques rétro-éclairées, hein, il ne faut pas exagérer non plus, l'autochrome c'est fragile et d'ailleurs c'était destiné à être projeté - prises par Stéphane Passet lors de deux voyages entre 1912 et 1913, quand voyager et photographier avait un autre sens en termes de temps, de matériel, de confort et de prises de risque, hein, ce n'était pas Martine au Club Med avec son compact numérique ; il suffit pour s'en convaincre de voir les deux seules photographies de l'expédition qui nous sont parvenues, une du campement, l'autre de la carriole ( ?) qui servait de moyen de transport.

L'exposition est complétée par le visionnage jubilatoire d'un film d'actualité réalisé lors de la Croisière Jaune dans les années 30 - un autre sens apporté au mot voyage.

Un bien agréable moment dépaysant et photographique dans un endroit  tiède .
En prime, profitant des jardins, je finis le film test du boitier de Prague.


12 poses à peine, heureusement car il fait un froid de loup.



La Mongolie entre deux ères / 1912-1913
   Musée Albert Khan
  10-14, rue du Port 92100 Boulogne-Billancourt 
  exposition jusqu"au 21 mars 2013
 du mardi au dimanche de 11h à 18h

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire