10.9.12

De retour


Alors, je n'essaierai pas de vous faire croire que, reprenant les cours à l'Atelier hier lundi, je suis rentrée de vacances dimanche soir comme une fleur.
Non, non, j'ai posé mes valises, mes espadrilles, mon chapeau de paille et l'Arca, si gentiment prêtée par Marie-Noëlle, dès fin août mais je m'étais fait cadeau d'une semaine toute seule au labo avant la reprise, ce qui explique mon silence jusqu'ici.

                                                                                           © A.







Bel été.
Pas très photographique.
Nous avons fait un toit.
Avec quelques amis.
Dont Jean-François.
Faire un toit avec un ancien élève,
c'est la vie qui continue, j'imagine.





Le tirage c'est assez long et ma semaine n'avait que six jours ; vendredi, je suis "descendue" à Marseille pour fêter dignement l'inauguration du Percolateur, le lieu consacré à la photographie qu'ouvre Marco Barbon.
Avec Marta, Florence et Hervé, on avait fait un petit charter amical à vrai dire.  

Créer un nouveau espace destiné à la photographie, que ce soit à Marseille ou ailleurs,  je trouve que c'est déjà sacrément courageux, culotté je dirais même.
On voulait être là.
Apparemment,  pas mal de gens avaient eu la même idée et, à la louche, nous étions bien 400 à nous presser dans les salles, à boire du thé à la menthe - ou tout autre chose - en discutant de la programmation future ou de photographie en général.



                                                                                               © Nathalie Dalliès












En prime de cette soirée fort festive, j'ai eu droit à un bain de mer aux îles du Frioul et à la compagnie charmante d'un autre copain photographe Cyril Carret.


Pour le reste, avouons-le, je n'ai rien vu de Marseille, à peine la Fnac où j'ai cherché une monographie de Mario Giacomelli.
En vain.
Et la librairie L'odeur du Temps.
Où je l'ai trouvée.

1 commentaire:

  1. Et quel toit je puis en témoigner oui ;)
    C'est heureux de voir la vie reprendre après la sacro sainte pause estivale, il va falloir que je pense à faire quelque chose de mon côté, car là, c'est bientôt la pause semestrielle...

    RépondreSupprimer