11.9.12

Ma "rentrée" , comme on dit

Alors, pour être franche, ma "rentrée" ressemble tellement à ma "fin de saison" qu'on pourrait croire - n'était le temps déjà péniblement automnal - que je n'ai pas quitté Paris durant cinq bonnes semaines.

Ce qui change, c'est que dans l'été, je suis devenu une photographe franco-espagnole ; vu la crise en Espagne, on se doutera bien que cette jolie double nationalité n'a pas d'ambition lucrative.

Ce qui change, c'est essentiellement que mes élèves arrivent bronzés à nos rendez-vous et riches de leur petite moisson estivale.
C'est est déjà pas mal, j'en conviens.

Ce qui change,  c'est,  en octobre avec la Galerie 127, Fotofever-Bruxelles au lieu de Fotofever-Paris.
Pour le reste, côté expo perso, nous parlons maintenant de la saison 2013-2014.
Quand je suis en forme, je trouve que c'est super, professionnel, rassurant, tout ça.
Si je suis un peu fatiguée, je trouve ça  juste loin.

Dans l'ensemble, c'est toujours-encore-de-nouveau la course, le planning partagé entre l'enseignement et le travail perso, peu de temps vacant et autant de bonnes résolutions que si c'était le Nouvel An.
Travailler plus, faire plus d'expo, sortir plus, recevoir plus etc.
Exemple : fêter la Journée nationale de la Catalogne un verre de Cava à la main, écouter le dernier concert de oud d'un palestien qui rentre en Palestine.
Avoir une deuxième vie quoi !

Ce qui change, c'est qu' une mes élèves - Ingrid Milhaud - rejoint l'équipe de profs de l'Atelier et ça ce n'est pas rien, c'est une grande première dans mon parcours d'enseignante ; avoir suffisamment transmis à quelqu'un pour qu'il puisse (et qu'il ait envie) de transmettre à son tour.
C'est  ma fierté de l'année.

Ce qui change, c'est maintenant les lectures de portfolio, non plus en tête à tête à Paris dans mon salon mais via skype et une webcam avec l'autre personne à l'autre bout de la France.
On n'arrête pas le progrès.
Pour une prof spécialisée dans l'argentique, je me trouve assez futuriste !
C'est ma joie de la semaine.

1 commentaire:

  1. Damned! Pourquoi ne pas vous filmer en caméra 16mm et vous envoyer les films? Ça serait plus... raccord. Bon courage pour toutes ces belles résolutions... De mon côté je n'en ai pas vraiment pris (enfin, j'ai des idées quoi), mais comme tu le dis dans ton billet précédent: la vie continue. Ravi que la mienne continue auprès de toi et du collectif pour cette nouvelle année. À très vite!

    Euh cette rentrée!!! Oh la la...

    RépondreSupprimer