2.1.13

Premier shopping

Je m'étais toujours dit, pas de photos à mon mariage ; une grande corbeille et à l'entrée chacun se déleste de son appareil et/ou de son mobile, histoire de s'éviter des centaines d'images numériques montrant des invités grimaçant, la bouche ouverte ou les yeux rouges, les albums Picasa et les pseudo photos-souvenirs qui ne sont les souvenirs de rien tellement elles sont moches quand vous les recevez sur votre boite mail.

Et poser pour un professionnel en robe meringue au bras d'un époux endimanchée sur fond de parc avec pièce d'eau et cygnes m'a toujours semblé pitoyable.

Que dire de l'idée de louer les services d'un cameraman qui vous poursuivra toute la journée et fera des interviews de vos invités sur le mode comique ; futur chef-d’œuvre à partager sur You Tube tandis que les photos seraient en ligne le lendemain sur Facebook ?

Il me reste une petite caméra Super 8 charmante qu'un ami m'a offert voilà quelques années et, par chance, Kodak produit encore, en remplacement de la mythique et regrettée Kodachrome 40, un film couleurs pas déshonorant du tout parait-il l'Ektachrome 100D.

Avec A. ce matin nous allons acheter une poignée de ces merveilles.
Un peu au prix des cerises en hiver.
En bobine de 15 mètres à 18 images/seconde, c'est 3 minutes.
On ne risque pas d'être débordés par les rushes.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire