4.5.12

Jour J - 6 Collaboration avec Afrik.com

Afrik.com me confirme qu'ils publieront une de mes photos légendée par jour durant mon voyage en Tunisie.
Je suis ravie et fière et pleine d'enthousiasme - c'est une superbe vitrine qu'Antoine Ganne m'offre là - mais ensuite les heures passant, je commence à sentir une légère pression et les mille questions inévitables affluent, l'angle d'approche, le contenu de la légende, le timing etc.
Me voilà déjà au travail et j'en ai la tête tellement prise que je donnerais cher pour pouvoir commencer sur-le-champ.
J'ai bien conscience du temps que cette simple photographie légendée va prendre sinon dans mes journées du moins dans mon esprit et que ce temps sera pris sur la quête qui à motivé ce voyage, à savoir donner la touche finale à ma série Une femme française en Orient.
Quant à la rédaction de mon blog dans le temps restant, j'ose à peine y penser.
Comme toujours, je suis partagée entre une excitation formidable - car quoi de plus motivant qu'un million de lecteurs potentiels ? - et le doute éternel et si je ne faisais pas une seule bonne photo en Tunisie ?
Une chose est - presque - certaine, je serai en couleurs.
A midi, je me sens comme une cocotte-minute, n'y tenant plus, je file acheter quelques carnets dédiés puis, me souvenant tout à coup des Correspondances New-Yorkaises* de Raymond Depardon pour le journal Libération, je me démène pour mette la main dessus.

A ceux qui, connaissant mon relatif enthousiasme pour le travail de ce photographe, s'étonneraient, je dis que cette collaboration qui montrait durant l'été 1981 des images associées à du texte par le photographe lui-même fait toujours référence.
Je suis donc naturellement curieuse de me remettre cette série en mémoire.
Il me semble toujours enrichissant de voir les travaux de ceux qui nous ont précédés et je ne redoute pas d'être influencée, d'une part parce que l'approche photographique de Depardon est à mille lieux de la mienne, d'autre part parce qu'à mon âge il devient difficile d'être influencée au point que cela rejaillisse sur le fond du travail - est ce un bien, est ce un mal ?.
Par contre, je suis sûre que cette lecture sera nourrissante, ne serait ce que grâce aux questions qu'elle ne manquera pas de soulever en moi.

* New - York de Raymond Depardon et Alain Bergala Ed. Les cahiers du cinéma (réedition de 2006) Prix 25 euros


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire