29.4.12

Une nouvelle robe

Voilà, c'est certain, d'aucuns vont regretter Intime Public, trouver que c'était mieux avant.
Et moi-même devant cette page blanche, si j'ose dire...

Changer de blog, ce serait comme arriver dans un appartement vide, dans un labo inconnu où l'on n'a rien à soi, que soi.
Comme arriver en pays étranger en n'ayant même pas une toute petite valise, en n'ayant que son crayon et son en carnet,  en ayant tout espère de son passé dans l'autre pays, de l'autre côté de la frontière.
On espère tout recommencer à zéro mais en mieux ; on n'est pas sûr d'avoir la force.
Parfois c'est juste le temps qui manque.
L'important c'est l'espoir.
Et naturellement ce ne sera pas moins bien, c'est ce qu'il faut se dire, au pire ce sera pareil.
C'est que je me dis.

Ou alors.
Un nouveau blog, c'est comme étrenner  une nouvelle robe, c'est le printemps dans le tête.
Autant dire que ce n'est pas superflu.

5 commentaires:

  1. C'est peut-être comme ça qu'on donne le meilleur de soir... Le plus vrai en tout cas. Avec un crayon et un carnet. Qu'on se retrouve. Et tu n'es pas complètement seule non plus ;)

    RépondreSupprimer
  2. Whouhouhou un nouveau blog, une nouvelle robe, un nouveau terrain d'écriture.
    On a besoin de changer de temps en temps, changer de peau, cela permet de redonner un élan, de retrouver des envies.
    Curieux de voir ce qu'il s'en dégagera !

    RépondreSupprimer
  3. C'est avec plaisir que je viens suivre ici tes nouvelles aventures... ;)

    RépondreSupprimer
  4. Toi aussi le changement c'est maintenant... ;
    Je vous souhaite de belles découvertes à vous deux

    Marie Brun

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Marie,
      Un grand merci pour ton petit signe amical qui me fait d'autant plus plaisir que cela fait une éternité que nous nous sommes pas vues.
      J'espère que tu es en forme.
      Je bavarderais bien au téléphone avec toi un soir, peux tu passer par mon mail pour me donner ton numéro ?
      A très bientôt, j'espère.
      Je t'embrasse

      Supprimer